Power of Mana
Chapitre 4 - partie 3

La guerre des mondes

Un mois plus tard (comme le temps passe vite !)

Télécharger la musique

Il fait sombre. Très sombre. C’est normal, il n’y pas de lumière. On se croirait la nuit. Au lointain, à l’horizon, perçait une lumière, comme si le matin allait bientôt venir. Mais le matin ne venait pas. Depuis une demi-heure, il ne venait pas. Le sol était plat, infiniment plat. On se croirait dans un autre monde, un monde sans fin. La seule chose qui semblait exister ici, c’était la porte, cette porte toute seule, qui donnait accès à la sortie.
Ce monde plat avait aussi comme hôte aujourd’hui trois gamins en mal d’aventure, assit en s’appuyant les uns sur les autres. Regardant dans les trois directions opposées, dont les vues se ressemblaient, puisque ce monde ne contenait pas d’irrégularités, ils s’ennuyaient.
Au début, ils s’étaient assit pour réfléchir, savoir comment on résolvait le mystère de ce monde, mais maintenant, à court d’idée, ils ne pensaient à rien –sauf Arate qui pensait qu’il était temps qu’il consulte un armurier, rapport à son armure cassée.
" —Ca fait bien une demi-heure, non ?
—Je te rappelle que les montres n’existent pas.
—Je trouve qu’on perd notre temps.
—Il est précieux, peut-être ?
—On devrait trouver la solution, ça m’énerve, là.
—Dis-moi, Whirl, tu ne connais pas la légende de Mana ? Comment ils ont fait pour entrer les autres, avant ?
—Comme je t’ai dis. Ils ont fait une magie spécifique. Mais on a tout essayé. Rien.
—J’entends des pas. "
Quelqu’un apparut derrière la porte. Un guerrier. Assurément.
Il se baissa et passa à travers la porte en se tournant, car sa carrure l’empêchait de la passer de front. Dans ce monde désolé, il y avait maintenant quatre personnes.
" —Bonjour, qui êtes vous ? " Demanda Sarah. Le nouveau venu tourna lentement la tête vers eux, à la façon d’un robot.
Il les dévisagea sept secondes avant de leur répondre. Sa voix était lente et grave. Tout son style convenait à celui d’un grand général, ou a un être supérieur, très puissant. Il portait une armure énorme, proportionnelle à sa taille, qui devait dépasser les deux mètres. Une épée lourde était accroché à sa ceinture.
" —Je suis votre ennemi. "
Un temps indéfinissable passa. Les trois héros se levèrent. Ils firent face au géant, qui ne bougeait pas d’un pouce.
" —…Mais je viens vous voir car un danger nous menace. Je demande de faire la paix le temps de détruire ce danger. " Voilà une attitude bizarre ! Se présenter à quelqu’un en ennemi qui désire faire la paix, alors qu’on ne le connaissait pas avant, n’était certainement pas le mieux en matière de diplomatie. Après encore une longue pause, devant ses interlocuteurs étonnés, il reprit.
" —Un homme veut devenir dieu. Ce fou a fait alliance avec des forces extérieures et son action va transformer Mana en cendres. Il veut ouvrir les enfers sur terre. Les monstres déferleront par milliers. Il faut arrêter ça.
—Vous ne voulez vraiment pas nous dire qui vous êtes ? " Ca c’était une réponse à Sarah. Toujours quand il le fallait, elle savait placer les plus mauvaises questions au plus mauvais moment.
Mais, inébranlable, impassible, indestructible, le guerrier semblait s’adresser à eux comme s’il signait une déclaration.
" —Cet homme, ce fou, c’est Méka. Il faut détruire Méka. Je vous demande d’unir vos forces à la mienne pour le combattre.
—Ca nous intéresse. On a toujours besoin d’aide, pas vrai ? "
Sarah ne changeait pas. Ce type était trop bizarre pour qu’il soit net. De plus, il se présentait comme ennemi à eux, ils ne savaient toujours pas pourquoi.
" —Méka sera là dans quelques minutes.
Quoi ??!?
—Vous l’attaquez, je le finis. Aucun d’entre vous n’aura la puissance de lui infliger le coup fatal. "
D’un coup c’était la panique. Le plus dangereux de leurs adversaires assurément, puisque Lucie leur avait dit de le combattre en dernier, allait arriver à l’instant !
Pour le moment, le trio n’avait combattu aucun des démons que Lucie leur avait dit de détruire. Ils ne s’étaient que fait la main dans les palais des éléments. Ces démons mystérieux, dont ils ne savaient ni la forme, ni l’emplacement ni le nom, seraient alors de la rigolade s’ils parvenaient à vaincre Méka. En effet, dans un combat si prématuré, ce chevalier ne serait pas une aide inutile.

Le démon Méka

Télécharger la musique

Une forme apparut derrière la porte. Devant le palais de la Lune se trouvait l’un de ces anciens disciples. Il entra dans le palais se retrouva de l’autre côté de la porte, dans ce monde mystérieux. Certains palais sont protégés des intrus par des monstres, par une simple porte fermée à clef… Ce palais était protégé par un monde sans fin. Qui découvrait le secret de ce monde pouvait enfin pénétrer à l’intérieur du palais de la Lune.

Les trois adolescents firent face, armes tendues et air menaçant, à Méka. Ils n’avaient pas remarqué que le chevalier avait disparut.
" —Méka, c’est donc toi, qui revient d’entre les morts. Il paraît que Mana t’as foutu la pâtée. Cela ne t’a pas suffit ?
—Et c’est ça que Mana m’envoie, maintenant ? Le trio de débutants dont tout le monde parle ? Je sens que je vais m’amuser… "
Les héros chargèrent leur pouvoir et attaquèrent.

Arate lança des flèches de feu. Sarah généra le rayon pur, Whirl, utilisa son épée comme catalyseur et envoya une boule d’énergie sur Méka.
Les trois héros, ceux qui avaient étés envoyés par Mana (du moins ils aimaient se le répéter), avaient fait le tour des palais des éléments. Ils avaient acquis du savoir-faire et de la puissance, mais seul Whirl avait l’aide de Mana.
En passant à Tasnica, Whirl avait enfin pu voir sa sœur. Ils avaient pu parler de ce qu’il s’était passé depuis le retour de Méka. Méka. Cet homme dont avait tant parlé sa sœur. Un homme qui rajeunissait au fur et à mesure des rencontres successives, et qui se voulait sauveur d’un monde géré par une puissance périmée.
Le Méka était enfin en face de Whirl.

La triple attaque magique fonça sur Méka. Il fit un mur et les puissants sorts s’écrasèrent devant lui.
Les trois combattants attaquèrent de nouveau. Whirl courut vers son adversaire, épée chargée. Arate préparait un sort d’enfermement. Méka étant occupé par les autres, il ne pourrait l’empêcher d’agir. Un sort d’enfermement est fatal quand il est terminé, s’il a été bien lancé.
Le guerrier magicien regarda Sarah dans les yeux. Elle essayait de l’hypnotiser avec ses pouvoirs propres. Son influence psychique allait au moins lui ralentir ses mouvements. Il lui renvoya son regard avec force. Son attaque fut si violente que Sarah subit un traumatisme et tomba en arrière.
A cet instant, Méka dégaina avec rapidité et contra l’attaque de Whirl d’une main. De cette même main, il donna un coup d’épée et son adversaire tomba en arrière. De l’autre main il lance une bombe qui partit avec vitesse vers Arate. Reçu de plein fouet, la bombe envoya le magicien voler à quelques mètres, dont l’incantation arrivait justement à la fin. Mais son pouvoir se dispersa dans l’espace.

Aucune des attaques n’avait porté. Méka était debout, les trois autres à terre. Whirl était le moins sonné. Il se releva et attaqua avec son épée à deux mains. Méka para et contre attaqua sans la moindre difficulté. Son épée était plus lourde que celle de Whirl, pourtant il la tenait à une main. Il fallait une force extraordinaire pour tenir, à une main une épée lourde, surtout pour parer les attaques brutales et puissantes de Whirl.
Arate se releva et envoya un petit sort de régénération à Sarah. Il vit Whirl et Méka dans un féroce face-à-face à l’épée. Whirl avait finit par obliger Méka à tenir son épée à deux mains. Whirl fit des attaques moins puissantes, preuve qu’il faisait quelque chose en même temps : il chargeait son arme.
Arate invoqua son dragon favori et le lança à pleine puissance vers Méka. Whirl choisi ce moment pour faire éclater son arme. Or si ce trio savait coordonner ses attaques, il saurait que deux attaques en même temps sont plus faciles à parer que deux attaques successives.
Méka fit un bouclier tellement puissant que l’épée de Whirl fut stoppée par une frontière invisible. Elle explosa quand même. Cette explosion et le dragon furent détournés par le Mur. Méka ne reçut rien par contre Whirl subit un morceau de sa propre explosion.
Méka déploya son énergie ce qui obligea Whirl à partir un peu en arrière. Méka en profita pour envoyer une attaque magique à Arate… qui fit un mur juste à temps, mais sentit la pression de ce sort sur lui. Son mur céda et il partit en arrière. Méka envoya des flèches magiques sur ses trois adversaires.
Seul Whirl parvint à les arrêter. Les deux autres étaient maintenant hors d’état.

Whirl était maintenant seul face à Méka.

Méka n’avait manifestement pas l’intention de jouer. Il leva sa main vers lui et serra les doigts.
Whirl se sentit pris à la gorge. On l’étouffait, et en plus il se sentait soulevé. Comme il résistait, le sort dont il était victime le poussait.
Dans les airs, la gorge serrée, Whirl sentait ses forces partir. D’en bas, Méka continuait à le soulever, par la seule puissance de ses doigts.
" —Je crèverai pas ! " Cria-t-il et il utilisa toute son énergie pour se débarrasser de l’étreinte fatale. Méka tenait bon, puis fini par jeter son adversaire.
Whirl tomba à terre, sans force.

A quoi ont-ils réussi ? A faire perdre de l’énergie à Méka, tout au plus.
Ca tombe bien. C’était exactement ce que le chevalier espérait.

Schwarzenegger

Télécharger la musique

Il réapparut. Derrière Méka. Il avait dégainé son épée.
" —Tiens, mais c’est Schwarzy : Ca faisait longtemps ! " Dit Méka. " C’est tout ce que tu as trouvé pour m’échauffer ? Ils sont nul !
—Je pensais aussi qu’ils avaient plus de tripes que ca. Mais il semblerait que seul le brun ait bénéficié de l’aide de Mana, les autres ont étés laissés pour compte… Les trois enfants d’il y a 50 ans avaient tous de la puissance.
—Quand je dis que Mana baisse.
—Méka. Ta route se termine ici. Je ne te laisserai pas ouvrir les portes des mondes. Pas question que cette terre ne devienne un monde détruit par des démons.
—C’est toi qui dis ça ? Je rêve ! Ne me dis pas que tu t’es mis à aimer les humains…
—Je regrette le Méka que j’ai connu sous les ordres de l’Empereur. Celui-là avait moins de sang qui lui montait à la tête.
—Et moi je regrette ce démon qui était tellement minable qu’il devait se faire passer pour un humain pour survivre sous les ordres de l’Empereur. Celui-là au moins n’était pas tombé amoureux de la Terre de Mana. Il l’aurait détruite sous les ordres de Ténébro ! "

Schwarzy attaqua. Avec rapidité et force, il donna un coup à Méka. Celui-ci riposta et tins bon. Les deux adversaires avaient une force énorme.
D’un côté Schwarzy, le Démon dévoreur, qui avait assez de puissance pour détruire, avec ses propres mains, un château entier (d’après la légende), qui pouvait soulever 137 fois son poids, de l’autre, Méka. Ressuscité, régénéré et maintenu en vie par Lucas, et maintenant dopé par la puissance des esprits des autres mondes.

Quand les deux épées s’entrechoquaient, des étincelles partaient dans toutes les directions, et l’énergie qui s’échappait des deux combattants, sous forme d’électricité, parcourait les lames. Coups après coups, ils avaient adresse et puissance. Des parades oubliées, des techniques alliant magie et lame, des sauts de plusieurs mètres de haut, ce combat fascinait Whirl, qui, par terre, n’avait pas la force de faire autre chose que regarder.
A l’évidence Schwarzy était l’un des démons que Whirl aurait dû détruire. Pourtant, aussi bien Méka que lui, semblaient indestructibles. Contre eux, Whirl n’aurait pas tenu dix secondes à l’épée. Il se croyait bourrin, pourtant leurs coups à eux étaient bien plus puissants. De plus, cela ne les empêchait pas d’être rapides et adroits.
Devant tant de puissance étalée, Whirl se sentait tout petit. D’autant plus quand ils commencèrent à utiliser la magie. Avec puissance, d’énormes boules de feux partirent de la main de Méka. Schwarzy fonça vers lui en détruisant ces boules de feu avec son épée. Il lui donna un coup frontal que Méka para avec son épée. Sous l’effet du choc, Méka fut obligé de se baisser, et son adversaire lui donna un coup de pied puissant.
Méka vola dans les airs, et tomba brutalement, mais se releva d’un coup. Schwarzy lui avait envoyé des attaques magiques, des boules d’énergie. Schwarzy n’était en rien magicien, mais c’était un démon. Son attaque magique n’était pas subtile mais efficace. Méka sauta pour les éviter mais fut pris dans le souffle de l’explosion. Schwarzy sauta vers lui, l’épée tendue.
Voyant qu’il ne pourrait l’éviter, Méka déploya toute son énergie. Une bulle destructrice apparut autour de lui et l’explosion en dessous de lui fut annihilée. Schwarzy s’écrasa sur cette bulle et tomba en arrière. Méka se posa sur le sol, essoufflé.
Schwarzy se leva difficilement, visiblement atteint par la technique de Méka. Il émit un cri animal, et se chargea d’énergie. Les restes de ses habits et de son armure se mirent à se déchirer. Son ventre grossit et il commença à s’ouvrir. Une énorme bouche pleine de dents gigantesques poussait dans son ventre. Pendant ce temps, Méka récupérait. Il avait du mal à respirer.
De sa nouvelle bouche, Schwarzy cracha une énorme boule de feu. De l’énergie concentrée, une attaque extrêmement puissante. Méka la regarda sans pouvoir réagir. Il était essoufflé et n’aurait pas la force de l’éviter, car une attaque pareille suivait obligatoirement l’ennemi.

Un homme ne pouvait pas gagner contre un démon.
Même dopé par une puissance extérieure, Méka n’avait pas assez de pouvoir pour lancer une attaque comme celle-là. Seul un démon avait autant d’énergie.
Une bulle n’énergie se produit autour de Méka, puis une explosion. Le corps d’Arate, qui n’était pas loin, fut projeté à quelques mètres. Le sol de ce monde, qui semblait dur comme de la pierre était en morceau. Un trou faisait maintenant place à l’endroit ou était Méka.

Schwarzy regarda le sol. Il ne semblait éprouver aucune satisfaction. Il allait s’approcher du cratère pour vérifier si Méka était bien mort quand il remarqua qu’une épée était plantée dans son ventre.
Méka, derrière lui, souleva son épée et coupa le haut du corps du démon en deux. Il poussa un cri et commença à chanceler.
Comment en avait-il échappé, peut-être l’Esprit de Puissance qui l’aidait avait assez de savoir-faire pour le téléporter. De plus, Méka semblait avoir récupéré toute sa puissance.
Le démon tomba à terre et se coupa complètement en deux. De son corps sortit une anatomie monstrueuse, pourvu entre autres de la bouche qu’il avait fait apparaître sur son ventre. Le monstre grossi pour prendre les deux mètres. Il était pourvu de tentacules, mais son organe principal était cette bouche monstrueuse.
Dans sa nouvelle forme, Schwarzy devenait son égal semi-végétal semi-mutant.
Méka avait recouvré ses forces, et Schwarzy sa deuxième forme. La deuxième partie du combat allait commencer.

De l’électricité entoura le monstre, et il cracha une boule d’énergie sur Méka, juste devant lui. Celui-ci tendit la main vers sa bouche et para à bout portant. La boule d’énergie resta coincé dans le palais de Schwarzy qui continuait à envoyer de l’énergie. Méka poussa à deux mains et envoya lui aussi de l’énergie. Les deux adversaires essayaient de renvoyer à l’autre l’attaque énergétique, qui devenait de plus en plus puissante et instable.
L’électricité qui entourait le monstre se transforma en éclair qui attaqua Méka. Il cria mais tint bon. Un vent tourbillonnant autour des deux adversaires se fit de plus en plus fort. La pression effectuée sur la boule allait bientôt la faire exploser sur place. Alors les deux combattants allaient être projetés en arrière, subissant chacun les même dégâts. Les plus résistants survivraient. Méka dégagea de plus en plus de puissance et commença à prendre l’avantage. Un tourbillon d’énergie les entourait.
Alors Méka comprit.

Se tenant difficilement debout, Arate utilisait le reste de ses forces pour faire un sort d’enfermement, un tourbillon. Il utilisait l’énergie que dégageait l’affrontement des deux hommes.
Le tourbillon s’épaissit. Bientôt les deux guerriers allaient disparaître à tout jamais dans une autre dimension, dont les portes resteraient fermée de l’intérieur. Pour l’instant, on n’avait jamais vu qui que se soit revenir d’un tourbillon.
" —Je suis revenu de l’enfer, ce n’est pas pour y revenir si vite ! " Cria Méka. Il lâcha prise sur la boule d’énergie qui explosa. Méka subit toute l’attaque, puisqu’il avait abandonné le premier. Sous l’effet du choc, Méka fut projeté en arrière, vers les bords du tourbillon. Il partit avec une telle rapidité qu’il sortit de la tornade. Emporté par le puissant vent, il fut projeté dehors suivant une trajectoire circulaire, et tomba à terre plusieurs mètres plus loin(1)(4).

Le tourbillon prit fin et disparut avec Schwarzy, qui criait des sons assez immondes, mais il n’avait pas le corps pour parler. S’il l’avait, il aurait sûrement dit quelque chose dans le genre de : " I’ll be back ! ". Ou plus simplement : " Bande d’enf…. "
Arate tomba à terre. Avec le peu de force qu’il avait, cela était déjà une chance qu’il ait réussi son enchantement. Certes, pris dans l’explosion de la boule de feu, et occupé comme il l’était, Schwarzy n’avait pas eu le temps de trouver une parade au sort, mais Méka avait profité de la faiblesse d’Arate pour échapper au cyclone.

Whirl rampa vers Arate. Il allait le féliciter pour son sort, mais il savait qu’il devrait après trouver la force de se lever pour achever Méka. Son corps gisait à plus de trente mètres de lui.
Mais Méka était protégé par une force égale à un dieu. Même à un dieu très puissant. A partir d’une autre dimension, pouvoir agir sur un organisme dans un monde aussi protégé que Mana relevait de la fantaisie. Justement, nous sommes en Fantastic Fantasy, et le Mage Ultime a plus d’un tour dans son sac. Comme il l’avait fait au combat entre Méka et Schwarzy, il ouvrit un mini passage dimensionnel dans Mana qui engouffra le corps de Méka.
Le passage s’ouvrit pas loin des trois héros, à terre. Le corps de Méka apparut devant eux comme s’il avait été téléporté. On avait de nouveau remplit Méka d’énergie, mais il était gravement blessé et ses mouvements étaient lents. A peine s’il était conscient.
Comme un zombi, il leva difficilement son épée et marcha vers Whirl. Au moment où il allait laisser tomber sa lame sur lui, le monde s’éclaira et se dissout. En un instant, les quatre personnages avaient quitté le monde mystérieux pour apparaître dans le Palais de la Lune. On y voyait la pyramide, avec sur ses marches l’esprit de la Lune.
" —Méka, arrête ! " Dit l’esprit. " Si tu les laisses en vie, j’accepterai de te donner mon pouvoir ! "
Méka fit un sourire et posa son épée à la ceinture. Il marcha lentement vers l’autel.
En effet, si vous vous demandiez pourquoi Méka était venu ici, c’était tout simplement parce que comme il était devenu un ennemi de Mana, son pouvoir provenant de Mana s’affaiblissait, et il pensait qu’une visite au Palais de sa magie principale s’imposait. Comment il convaincrait l’esprit de l’aider, il ne savait pas, mais pensait qu’il trouverait bien… Là, la solution s’offrait à lui. Pour protéger leur représentant, les forces de Mana accepteraient de concéder à la demande de Méka, c’est à dire le rendre plus puissant.

14Maintenant calculez la fonction dans l'espace par rapport au temps de la trajectoire de Méka. C'est facile ! Prenez un repère cylindrique. Le zéro est au sol, au centre du tourbillon. Au début, Méka subit uniquement la pression de l'explosion et part du centre (à 1 m du sol) vers l'extérieur, tout droit (c'est tellement rapide qu'il ne subit pas la gravité, d'ailleurs, la gravité existe-t-elle dans un sort d'enfermement ? Je vous le demande). Ensuite, il devient comme un satellite et tourne autour du tourbillon tout en s'en éloignant. Il suivra donc une spire. En même temps, il subit la gravité et tombera sur l'axe des hauteurs selon une parabole (on compte pas la résistance à l'air, hein !). Maintenant, dessinez ca sur un schéma clair et envoyez-le moi. Les meilleurs dessins seront affichés :) ! back