L’Arbre Mana, la puissance Mana



Visite au QG

Avant de se rendre au Palais de l’Arbre, les trois enfants allèrent au QG de l’ex-rébellion pour prendre des nouvelles. Jean était là, avec des magiciens.
« —C’est affreux. Thanatos est arrivé. Toutes nos magies n’ont rien pu faire contre lui. Il a envoyé ses deux monstres attaquer pendant qu’il nous contrait. Plusieurs magiciens sont morts dans l’affrontement. Trivol, ton grand-père a envoyé toute sa puissance contre Thanatos. Il est parti avec sa graine et ses deux hommes. Mais je crois que nous avons réussi un petit quelque chose : Thanatos est reparti très mal, à cause de la puissance de ton grand père.
—Et lui ? Il va bien ?
—J’ai dit qu’il avait envoyé toute sa puissance, dit Jean. Je suis désolé. Mais il était très vieux...
—Je sais... De toute façon, je le rejoindrai un jour... Les Elfes vivent deux fois. Je le reverrais dans l’autre monde après ma mort.
—Il y a autre chose, dit un magicien. Schwarzy est blessé. Il a un bras coupé.
—On ne sait jamais avec ces monstres-là. Il va peut-être repousser.
—Thanatos a toutes les graines de son côté. C’est fichu.
—Non, dit Olivia. Il reste la graine de la Lune ! Méka la protège. Il a accepté de se ranger avec nous.
—C’est une bonne nouvelle. Je vous explique. Si Paul arrive à sceller la dernière graine avant que Thanatos ne les ait toutes, son épée sera ravivée, et le Fort Mana ne pourra être ressuscité. Le combat entre Thanatos et la magie de l’épée est inégal. Paul gagnera automatiquement. Mais si Thanatos s’empare de la graine de la Lune, il pourra réanimer le fort tout de suite.
—Il ne doit pas attendre que nous ayons scellée la dernière graine ?
—Non, justement. Il n’a besoin que de 7 graines sur 8 scellées. Sinon, il n’aurait pas pu faire ressusciter le Fort...
—Et s’il s’empare de la graine de la Lune avant que je scelle la graine de l’Arbre ?
—Alors le Fort Mana ressuscitera. Thanatos aura le pouvoir suprême. Plus rien ne pourra l’arrêter. »
On se prépara à la dernière épreuve. Des magiciens furent envoyés au palais de la Lune pour aider Méka. Paul leur dit le code secret pour qu’ils puissent passer. On prit tous les hommes qu’on pouvait et une belle expédition partit pour le continent oublié, au milieu de l’océan, où se trouvait le Palais de l’Arbre, et les restes du Fort Mana.

Thanatos ressuscite le Fort Mana

Il n’y avait personne. Le palais trônait sur l’île dans un silence glacial. Paul, Olivia, Jean et Trivol entrèrent dans le Palais. En haut de la petite pyramide se trouvait la graine et sur les marches l’esprit de l’Arbre, une fille avec des cheveux feuillus. Il devait y avoir un piège. L’esprit de l’Arbre était pessimiste.
« —Je m’appelle Dryade. Désolé, mais vous ne pourrez pas prendre cette graine. Thanatos a mis une protection dessus. Tout ce que je peux faire pour vous est donner ma magie. Fuyez ! » Olivia reçut une magie qui permettait de ressusciter les gens morts contre des monstres. Le vivifiant. Et le « mur », qui permettait à celui qui le portait de se protéger des magies adverses. Trivol reçut les Rayons UV, magie d’attaque, et « dodo » qui endort l’ennemi. Paul essayait désespérément de monter sur l’autel, mais une force invisible l’en empêchait.
L’esprit disparut et une explosion détruisit le palais entier. Thanatos arrivait. Il était accompagné de ses deux monstres. Schwarzy avait toujours le bras coupé. Il n’avait pas repoussé.
« —Tant de monde pour venir assister à mon triomphe ? C’est trop gentil ! Dit Thanatos.
—Ce n’est pas un triomphe, répondit Jean. Nous allons sceller la dernière graine. Que tous les magiciens s’attaquent au mur qu’il a installé sur cette graine !
—C’est inutile. J’ai déjà assez de pouvoirs pour ressusciter le Fort.
—Tu n’as pas toutes les graines !
—Tu crois ? Dit Thanatos en entrant à travers son mur et en prenant la graine du palais de l’Arbre. Et que dis-tu de ça ? » Il tenait à bout de bras le corps inerte de Méka. « Un des magiciens était avec moi. Le code d’entrée était utile. Merci !
—Tu ne t’en tireras pas comme ça ! Il faut l’empêcher !
—C’est trop tard. L’autel de l’Arbre est détruit. Vous ne pouvez plus la sceller. »
Il avait raison. Ils étaient fichus. Le pouvoir de Thanatos s’éparpillait dans les graines. Une énergie énorme se créa. Le monde était fichu. Un tremblement de terre se produisit et une énorme masse sortit de la terre. Le Fort Mana renaissait. Thanatos se mit sur une plate-forme et se laissa se soulever avec le Fort. L’arme suprême venait de renaître. Le Fort s’envola à des centaines de mètres de hauteur.
« —Je vous laisse avec mes deux hommes de mains. Adieu ! »
Rambo et Schwarzy prirent leur forme initiale de monstre. L’un d’eux se transforma en plante géante avec une énorme gueule pleine de dents. L’autre se transforma en serpent à quatre bras. Un combat énorme était en cours. Et Thanatos possédait le Fort.

Rambo and Schwarzy VS The Legendary Knight, The Last Magic Elfe, Jean De Tasnica, The First lady Of Pandore and some Magiciens... And Flammy !

Même s’ils étaient nombreux contre deux, le combat était inégal. Tous les magiciens s’allièrent pour paralyser la plante. Les quatre chevaliers s’attaquèrent au végétal. Même des coups d’épée chargés ne lui faisaient presque rien. De plus l’autre monstre allait attaquer. Il leur fallait une aide. Une forte aide ! Trivol sortit son tambour, et tambourina. Flammy vint à la rescousse. Il ne fallut pas longtemps pour qu’il comprenne ce qu’il fallait faire. Il se posa juste entre le serpent et la plante.
Trivol envoyait ses magies sur la plante qui ne pouvait pas bouger, Jean et Paul s’attelaient à couper ses deux jambes, ce qui était un travail difficile. Déjà les magiciens faiblissaient... Flammy était de loin le meilleur combattant. Il crachait du feu sur le serpent qui le retenait de ses bras. Les deux animaux se battaient aussi avec leur queue, qui battaient l’air. Mais le monstre avait aussi des magies. Olivia fit le mur sur Flammy. A chaque fois que le monstre envoyait une magie, c’était sur lui que ça retombait. Olivia aidait aussi les magiciens avec Ondine. Ceux-ci faiblissaient de plus en plus.
Le Fort Mana dominait le monde entier. D’ici, Thanatos ne se souciait même plus de ses deux hommes. Il avait l’ultime arme. Rien ne pourrait lui résister désormais. Sauf une seule chose. Et il allait s’en occuper tout de suite. Ensuite, il ne lui resterait qu’à s’occuper de Tom. Le Fort se déplaça lentement vers Puritas...
Flammy donna un coup de bec au serpent. En fait, il se vengeait un peu sur Aspica... Le monstre sauta à vingt mètres de hauteur, et lança une gerbe de feu. Flammy l’évita en s’envolant vers lui, et en poussant un cri il détruisit le serpent. Il le tint en l’air et le détruisit à coups de griffes et de feu. Le monstre mourut en tombant dans l’eau.
Paul coupa la jambe gauche du monstre qui tomba en criant. Les magiciens lâchèrent leur mur en même temps. Ils étaient épuisés. Le monstre fit une explosion qu’il avait préparée. Tous ses adversaires se retrouvèrent à vingt mètres de lui. Il se tint sur une jambe et ouvrit sa grande gueule, prêt à avaler le magicien le plus proche de lui. Trivol fit plusieurs magies à la fois. D’abord, il fit le Gnome. Des diamants transpercèrent sa mâchoire. Ensuite, il fit le Silence. Le monstre était tordu de douleur et complètement déboussolé. Enfin il fit la magie Lunaire en pensant à la destruction. La plante se fit envahir par le pouvoir de la Lune, et sembla se dissoudre. Puis il fit le glaçon.
Une explosion détruisit le monstre. Des morceaux volèrent, et une dent tomba entre les jambes de Trivol. Il la prit et dit : « Ce sera bien pour ma collec’ »

L’Arbre Mana

« —Il ne reste aucun espoir, dit Jean. Nous allons quand même préparer une nouvelle attaque contre le Fort... Mais de toute façon, si Thanatos gagne le Démo Mana, le monde est fichu, et s’il ne bat pas le Démo, celui-ci détruira toute la surface de la planète.
—Nous ne pouvons vraiment rien faire ?
—Désolé, mais... Je crois que cette fois, il n’y a plus de solution.
—Et l’Arbre Mana ?
—Que veux-tu qu’il fasse ? Je sais peu de choses sur l’Arbre Mana, mais je suis par contre certain qu’il n’a aucun pouvoir. En tout cas, rien qui ne puisse marcher contre Thanatos. »
Paul prit Flammy, désespéré. Il voleta un peu, et fit quelques tours dans les airs. « —Et toi, demanda Paul. Qu’est-ce que tu peux faire ? » Flammy fit un de ces cris dont il avait le secret et fonça vers une direction bien précise. Il l’emmena vers Puritas, au SE. Un volcan éteint dans lequel se trouvaient une forêt, des monstres en série, et l’Arbre Mana.
Jean et les magiciens se retirèrent au QG annoncer la nouvelle à Lola. Il est vrai qu’avec le Fort Mana comme arme, Thanatos n’avait pas besoin d’être le maître d’un pays. Jean demanda à Olivia de retourner à Pandore, pour essayer de faire la paix avec son père. Trivol l’accompagna.
- - -

Flammy volait à sa vitesse de croisière. Dans le ciel se tenait l’immense masse sur laquelle était construite le Fort Mana. Comment tout cela volait ? Flammy la dépassa en un coup d’aile. Il semblait que ce truc se déplaçait vers une position très précise, mais il était très lent. Le volcan éteint semblait anodin. Mais dans le cratère, une très grande forêt recouvrait la surface. Paul ne s’en rendait pas compte, mais Flammy volait très haut, et, bien qu’il ne le semblait pas, ce cratère était aussi grand que le désert de Kakkara. Facile de s’y perdre !
C’était au fond que se trouvaient les pires monstres de Mana. Il régnait dans ce cratère une puissance Mana générée par l’Arbre. Mais Paul ne le voyait pas. Il demanda à Flammy de s’en approcher. Flammy descendit verticalement et lentement vers la forêt. En bas, il semblait que le sol était recouvert de mousse, avec juste un arbre au milieu. Pas de forêt, pas d’arbre géant. Flammy se rapprochait encore et encore. L’Arbre ne devait pas être loin...
C’est alors que Paul comprit. La mousse par terre n’était pas de la mousse. Flammy était à mille mètres de hauteur. Paul vit que cette verdure en bas n’était rien d’autre que les feuilles des arbres de la forêt ! L’Arbre qu’il avait vu auparavant dominait tous les autres. C’était l’Arbre Mana !
Il devait faire cent fois la taille des arbres normaux. Son tronc était d’un bon kilomètre de diamètre. Il s’élevait sans arrêt vers le ciel. Flammy descendait toujours... Il longeait le tronc. Paul n’arrivait plus à voir le sommet de l’arbre, qui se perdait dans les brumes. Des oiseaux rouges au long bec voletaient autour du tronc, en prenant de temps en temps en un coup de bec un petit fruit qui poussait sur l’écorce. Cet arbre était une ressource inépuisable. Les centaines d’animaux vivaient sur les branches, en passant de l’une à l’autre, sans avoir besoin de faire demi-tour pendant des heures... Le tronc était recouvert de milliers de branches vertes.
En fait, l’écorce de l’arbre ne fut visible que tout en bas, à la hauteur de ses racines. Entre les arbres, Paul discernait des petites bêtes qui vagabondaient dans la forêt.
Ce sont les monstres. Il y en avait de toutes sortes, des pieds griffus qui marchaient tous seuls, des fantômes et des champignons vénéneux. Les monstres ne pouvaient (heureusement) rien faire contre Paul, qui était toujours en vol. En plus des monstres normaux, on pouvait voir un ver géant, Bombyxo, le copain d’Aspica, un montre humanoïde ressemblant à Mégafeu et à Mégaglace. Celui-ci ne pouvait être que le troisième, Mégatonnerre. N’oubliez pas que Paul connaît les monstres de Mana, et beaucoup marchaient par paire, et même des fois par trois. (Mantides et Métamantides, Tropicallo et Boréalia, Tigror et Tibleu, Aspica et Bombyxo).
Devant tous ces protecteurs, il était presque impossible d’approcher l’Arbre Mana, à part par la voie des airs... Arrivèrent enfin les trois derniers monstres à voir : les dragons de la garde personnelle de l’arbre : Dracoroux, Dragobleu, et Nevedrago. Les trois dragons qui manipulaient chacun la magie du Feu, d’Ondine et de Sylphide avec une très grande force. Evidemment, ils n’étaient pas du même type que les dragons blancs. Ceux-ci étaient faits uniquement pour l’attaque. Ils devaient normalement éloigner les intrus, mais ils accompagnèrent Paul et Flammy au pied de l’arbre.
Visiblement, ils l’attendaient. Les trois dragons repoussèrent les monstres des alentours en leurs faisant peur. Flammy se posa dans une minuscule clairière entre les racines. Les dragons firent un cercle avec le tronc d’arbre pour empêcher les autres monstres d’entrer. Paul mis pied à terre et regarda l’arbre. Une voix s’éleva dans sa tête.
« —Paul... Il est temps de t’apprendre beaucoup de choses...
—Je veux savoir d’où je viens, répondit il.
—Ton père était souvent avec une fille qu’il avait rencontrée dans sa mission d’exploration à Puritas... mais commençons par le début. Ici, tout provient de l’énergie Mana. Car c’est là que vit la tribu Mana. Nous avions créé la magie Mana pour que le monde soit plus juste. Mais elle a aussi été utilisé à de mauvaises fins... Le but de la tribu Mana était de consolider cette magie pour que toutes les erreurs du passé soient détruites à jamais. Le Fort Mana en était une. Un jour, nous avons envoyé l’un des nôtres pour stopper le mal construit autour de Mana : Un Chevalier Mana. Il était un « Héros aux pouvoirs de Mana ». C’est-à-dire qu’il avait des pouvoirs très puissants que personne ne peut contrôler, à part lui,
et une épée qui avait une particularité, c’était de contenir en elle toutes les magies de Mana, et d’avoir en elle une force énorme. Comme c’est dit dans la légende, il détruisit les forces utilisants à mauvaises fin l'énergie de Mana et planta son épée dans un rocher.
« Pour empêcher la renaissance du Fort Mana, nous avons construit le Démo Mana. Une variante du Dragon Blanc, mais dans lequel toute la puissance de Mana serait présente, comme c’est le cas pour l’épée Mana. Mais le Démo Mana n’est pas contrôlable. Son but est de détruire le Fort Mana, et il devrait bientôt apparaître pour faire son travail. Pour l’empêcher de détruire la monde après, nous avons donné à l’épée une fonction de plus : on l’a endormie et laissée reposer jusqu'à ce que le Démo Mana apparaisse. Ce qui va bientôt arriver. Dès son apparition, le sceau sur Dryade sera levé.
—Le sceau sur Dryade ?
« Cette magie n’est pas à 100% de ces capacités : en fait, il manque à tous ceux qui ont reçu cette magie le pouvoir du Sabre Mana. C’est ce pouvoir qui libérera les pouvoirs de l’épée, qui la réactivera.
« Très vite, nous nous sommes rendu compte que Thanatos était très dangereux. Nous avons donc créé un nouveau Chevalier Mana : Tom.
—Tom à été créé pour quelque chose ? Je croyais qu’il faisait partit de la tribu Mana.
« Tout ce qui vit ici fait partit de la tribu Mana. J’en fais moi-même parti. Tom avait été créé dans le cas d’une situation extrême, tous comme nous l’avons fait il y a des siècles de cela, avec le chevalier dont je t’ai parlé. Tout ici fait partit de la tribu de Mana. Même les monstres. En fait, je suis celle que ton père a aimée...
—Quoi ? Tu es ma mère ?!?
« Lors de la mort de ton père, j’ai dû accoucher au hameau Potos. Je t’ai appelé Paul en mémoire de ton père et Mana à cause du grand destin qui t’était destiné.
—Un grand destin m’est destiné ?
« Nous avons préféré envoyer un autre enfant de la tribu Mana pour attaquer Thanatos. Si tu a pu enlever l’épée, c’est parce que nous le voulions. Cela a laissé les monstres s’échapper, mais ce n’était pas très grave. L’important était de réveiller l’épée par le seul autre moyen qui existait : sceller les huit Graines Mana. Comme ça, tu aurais pu détruire toi même le Fort Mana lors de sa sortie. Mais Tom a perdu contre Thanatos et il détient les graines. Il ne reste donc plus qu’une seule chose à faire. Il faut que toi, le seul enfant Chevalier Mana restant, tu tues Thanatos et que tu détruises le Démo Mana.
« Pour entrer dans le fort, qui est protégé par la Force Mana, il faut que je te donne de mon pouvoir. Mais je ne pourrai le faire que pour deux de tes amis... car je pense que tu voudras être accompagné. »
Flammy s’envola tout en haut de l’arbre, et se posa dans ses branches.
« Thanatos sait que j’ai ce pouvoir, et va vouloir me détruire, avec la force du Fort Mana. Le Démo Mana est en train de se former. Je le retiendrai aussi longtemps que je peux, mais il va falloir que tu fasses vite. Mes trois dragons t’aideront.
—Pourquoi ne pas laisser le Démo Mana détruire le Fort Mana et Thanatos avec ? On le tuerait après...
« Non justement ! Thanatos a assez de pouvoirs pour tuer le Démo Mana ! Et s’il le tue, tout espoir sera perdu. Il ne reste plus beaucoup de temps.
—Comment je pourrais tuer Thanatos ? Il a beaucoup plus de pouvoirs que moi !
« Non. Toi et Tom avez hérité des pouvoirs de Mana. Je l’ai dit ! Vous ne vous en doutez peut-être pas, mais vous portez en vous un potentiel énorme. C’est pour ça que l’on ne t’avait jamais donné de magie. Les esprits te disaient que c’était à cause de ton épée, mais c’était en fait surtout parce que tu as bien largement assez de pouvoirs ! Tu découvriras tes pouvoirs, je l’espère, assez tôt. Je pense que Tom ne les a pas découverts assez tôt, et c’est pour ça qu’il s’est fait avoir par Thanatos.
« Tu dois y aller maintenant. Mais n’oublie pas de faire vite. Et une dernière chose : j’ai demandé à l’âme de ton père de t’assister. Une âme peut s’ancrer sur n’importe quel objet matériel. Si tu trouves cet objet, tu reverras ton père. »
C’était la fin de la discussion. L’un des trois dragons prit Paul sur lui, et ils s’envolèrent vers le QG de la rébellion. Ils s’envolèrent au-dessus de la forêt. Paul vit Flammy qui restait sur l’arbre, sans bouger. Ses poils n’étaient plus blancs. Ils se coloraient en violet...
« —Pourquoi Flammy ne vient pas ? Qu’est-ce qu’il fait ?
—Il a un travail à faire, répondit un dragon.
—Quel travail ? » Pas de réponse. Là-bas, Flammy commençait une mutation étrange. Des forces rentraient dans son corps. Des monstres de tous les pays venaient par les airs : les lapins de Pandore, les champignons vénéneux de Gaya, les chenilles et les hiboux des hauts Pays, les scorpions de Kakkara et les loups de Polaira, tous venaient s’introduire dans le corps de Flammy pour participer à sa transformation... Sa transformation en quoi ? C’était évident. Les Démos Manas étaient une variante des Dragons Blancs...

Paul est bizarre

Les trois dragons n’étaient pas aussi rapides que Flammy, mais devraient arriver à Nordia dans un petit quart d’heure. Ils croisèrent le Fort Mana. Cette fois c’était sûr : le Fort Mana se dirigeait vers Puritas ! Thanatos allait détruire l’Arbre Mana, et toute la puissance Mana ! En effet, il fallait faire vite...
Durant ce trajet, Paul commença à découvrir, tout au fond de lui-même, quelques uns de ses pouvoirs. Il sentait en lui une assurance très forte lorsqu’il put parler par télépathie avec les dragons. Paul raconta très rapidement ce qui lui était arrivé à Jean, et il alla chercher ceux qui l’accompagneraient dans le Fort.
Olivia et Trivol racontaient leurs exploits au roi de Pandore. Les talents de Trivol en tant qu’Elfe Magique avaient réussi à sortir Olivia de sa colère envers son père. Paul arriva en force avec les trois dragons géants. Il fit comprendre à Trivol et Olivia qu’il était temps de s’attaquer au plus dur : le Fort Mana. Sans perdre de temps, ils montèrent sur les deux autres dragons, et Paul leur expliqua en chemin :
« —Thanatos veut détruire l’Arbre Mana. Il faut pénétrer dans le Fort et le détruire. Ensuite, il faudra s’attaquer au Démo Mana.
—Pourquoi tu as utilisé ces dragons pour voyager ? Demanda Trivol. Flammy aurait pu le faire.
—Flammy est... occupé, répondit Paul.
—Et Tom ? Demanda Olivia. Je ne l’ai toujours pas oublié.
—Tom est sous le contrôle de Thanatos. Si nous parvenons à le libérer, il pourra nous aider. »
Trivol savait que Paul leur cachait beaucoup de choses. Il utilisa ses pouvoirs d’Elfe Magique pour lire dans les pensées de Paul. Depuis qu’il avait fait son épreuve avec Socrate il découvrait des nouveaux pouvoirs dont il ne se doutait même pas de l’existence. C’était un tour qui était très facile, et plus personne n’avait de secrets pour lui. Mais Paul avait des pensées très brumeuses. Alors que d’habitude, les gens s’ouvraient à lui, Paul ne donnait que des choses sans intérêts. Il avait quelque chose de plus depuis qu’il était revenu.
Trivol réussit juste à lire ce que Paul savait mais ne voulait pas lui dire : qui il était vraiment, ce que faisait Flammy, ce qu’allait faire Thanatos de Tom... Il avait les questions, mais pas les réponses. Il essaya de fouiller un peu plus.
« Tu vas arrêter de tripoter mes neurones ? » Trivol fut surpris par cette phrase qui venait de se faire entendre dans sa tête. C’était la première fois qu’on lui parlait par télépathie. Il regarda Paul. C’était visiblement lui qui avait fait ça.
Le Dragon qui portait Paul avait l’air hilare, et Paul fixait Trivol. Il était sûr que Paul avait des pouvoirs que Trivol ne connaissait pas, et que le dragon avait été témoin de cet échange télépathique. Paul découvrait ses pouvoirs de Mana, et le dragon savait qui il était. Trivol demanda à sa monture :
« —Qui est Paul ? D’où il tient ces pouvoirs ?
—Tous ces pouvoirs viennent de la tribu Mana. Paul en fait partie. N’essaie plus ton gadget, nous savons le repérer. Tu sais qu’à l’origine, les Elfes Magiques étaient créés pour contrer la magie Mana ?
—Non... » Paul avait des pouvoirs ! Et bien supérieurs aux siens ! Pourquoi il ne leur avait pas dit ? Il devait être très préoccupé... Peut-être se rendait-il compte pour la première fois que le danger dans lequel ils se jetaient était énorme ?
Les trois dragons se posèrent sur une plate forme, avec une porte d’entrée.
« —Le Fort est constitué d’une suite de salles gardées par des monstres très puissants. La dernière est impossible à passer, car vous succomberiez sous le nombre. Quand vous y entrerez, essayez d’ouvrir le toit, et nous accourrons à votre aide. »

Première salle : contre les Maîtres Ninja

A peine la porte d’entrée fut ouverte que l’on sentait une mauvaise atmosphère régner dans le Fort Mana. Paul regarda dans la salle. Elle était vide. Ils y pénétrèrent tous les trois, prêts à voir des monstres surgir de partout.
« —On dirait qu’il n’y a personne, dit Trivol, mais je sens des vies autour de nous.
—Oui, dit Paul. Ils sont cinq. » Paul découvrait peu à peu ses pouvoirs, qui étaient bien plus précis que ceux de Trivol. Paul voulut tester ses capacités. Il s’avança vers un coin de la salle vers laquelle il sentait des ondes négatives, et donna un coup d’épée par terre. Un cri sortit. Le parterre était faux, et sous un morceau de bois de la couleur du sol, se trouvait un homme, qui avait été blessé. Quatre autres hommes sortirent du sol. Ils étaient armés d’épées courtes et fines : des sabres. Ils s’étaient cachés pour les surprendre, mais ça n’avait pas marché.
Ils avaient l’air de maîtriser leurs armes à la perfection. L’un d’entre eux s’attaqua à Olivia, un autre à Paul, et deux contre Trivol. Le dernier, blessé, se soignait avec un garrot.
Olivia sorti son arme et sautait en arrière pour parer les attaques de son adversaire. Dès qu’il fut prêt, le dernier Ninja rejoignit son ami contre Paul. Trivol avait paralysé l’un de ces ennemis avec le Lierre, et était prêt contre l’autre adversaire. Celui-ci tourna sur lui-même et disparut. Trivol essaya de sentir où il était, mais le Ninja était en perpétuel mouvement. Le second adversaire venait de se dépêtrer de la plante. Le premier apparut derrière Trivol.
« —Vous êtes deux ? Ben moi aussi ! » Trivol fit apparaître son double. Il sauta sur le Ninja devant lui, et l’enroula autour de son fouet. L’autre Ninja s’attaqua au double, mais celui-ci ne faisait que prendre les coups, sans attaquer. Ce n’était pas une règle de chevalerie d’attaquer quelqu’un qui ne se défendait pas. Le Ninja arrêta son attaque, et s’approcha de son adversaire. Trivol finissait à coups de magie son Ninja. Lorsque celui-ci mourut, Trivol pensa à son double. Il était difficile de gérer les mouvements de deux personnes à la fois. Le double attaqua le Ninja qui ne s’y attendait pas du tout.
Olivia pensa qu’elle ne pouvait pas reculer éternellement. Elle rebondit sur le mur et attaqua son Ninja avec sa hache. Celui-ci la para et la fit tomber sur le sol. Il plaça son arme en position pour tuer l’adversaire immobilisé. Bien qu’écrasée par terre, Olivia envoya la magie du rayon pur sur le Ninja.
Un filet de lumière passa dans la salle, et transperça la cible. Complètement surprit, le Ninja hoqueta et tomba en arrière. Pour Paul, l’affaire était plus compliquée : les deux Ninjas l’entouraient, et il n’avait pas de double. Il chargea son épée, et fit mine d’attaquer celui de gauche. Il se retourna brusquement, et fit exploser son épée sur l’armure de l’autre Ninja qui fut projeté dans les airs. Il rebondit sur le plafond, et lança des étoiles de fer piquantes. Elles s’arrêtèrent toutes sur la nouvelle armure ultra-légère et ultra-résistante de Paul. Sauf une qui lui tomba sur le bras. Profitant de sa douleur et de son inattention, le second Ninja donna un coup de pied jeté à Paul qui l’envoya de l’autre côté de la pièce.
Trivol venait d’immobiliser son adversaire avec son double. Paul passa derrière lui, en s’écrasant dans le mur. Un Ninja fonçait sur lui, le sabre levé. Trivol stoppa sa course d’un croche-pied. Le double de Trivol lâcha son adversaire, et sauta en direction de l’autre Ninja. Celui-ci lança des étoiles. Le double, à leur contact, disparut. Olivia fit le Rayon Pur sur le Ninja qui venait de lancer les étoiles.
Les deux Ninjas qui restaient furent détruit par la foudre de l’Elfe. Une porte apparut dans le fond de la salle. Trivol l’ouvrit sans hésitations, et entra. Il fut suivi par Olivia et Paul.

Seconde salle : contre Strygea

La seconde salle était vide. Paul suivit son intuition et leva les yeux. Dans le plafond se trouvait une chauve-souris... Qui devait mesurer bien trois mètres de haut ! A leur vue, elle se détacha du plafond, et vola au dessus d’eux. Olivia fit l’analyse : « Strygea, vampire de l’ordre noir de Mana, craint Lumina. ». Olivia envoya le Rayon Pur, et le monstre fut stoppé sur place. Cette magie était très satisfaisante. Mais le vampire ne comptait pas se laisser faire.
Strygea fonça sur Olivia qu’il attrapa avec ses pattes. Il l’immobilisa pour qu’elle ne puisse plus faire de magie. Trivol essaya d’attraper une patte de monstre géant avec son fouet, mais il volait trop haut. Il lui fit diverses magies, mais le vampire les repoussait toutes. Il ne craignait vraiment en fait que le Rayon Pur. Olivia faiblissait dans les pattes du montre, et n’arrivait même plus à bouger les bras. Trivol eu une idée. Il fit la force sombre sur le monstre. Celui-ci étant un être sombre s’en nourrit.
Trivol la relança avec encore plus de puissance, mais le vampire ne faisait qu’en redemander. L’Elfe fit la Vague noire, et dirigea une trombe noire vers le vampire. Celui-ci se prépara à l’avaler, mais le tourbillon passa à côté de lui, et parti vers l’autre côté de la salle. Strygea la poursuivit, voulant aspirer son pouvoir. La vague passa à travers le mur du fond, et le monstre géant s’écrasa contre la paroi. Sous le choc, Olivia fut libérée. Elle fit tout de suite le Rayon Pur, plusieurs fois de suite, jusqu'à ce que Strygea fut volatilisé.
« —C’est gagné, dit-elle.
—Non, d’habitude, le monstre explose. Il doit faire une technique... » En effet, le monstre apparut juste derrière Paul, fonçant, prêt à lui faire une attaque énorme. Paul n’avait pas bougé de tout le combat, et restait toujours sans bouger. Le monstre allait le traverser par derrière. Paul l’avait en fait senti depuis longtemps. Et au dernier moment, il se retourna, son épée Magique chargée au maximum.
Il sauta et le monstre passa par dessous lui. Paul planta son épée dans la tête du monstre, qui s’écrasa contre le mur. Comme une bombe à retardement, l’épée restait dans le crâne de Strygea. La couleur de la lame passa du rouge au bleu, et, sous un signe de Paul, elle explosa. L’explosion se répercuta tout le long de la colonne vertébrale du monstre.
« —Dis donc, Paul, tu manipule ton arme magique super bien ! » L’épée était une création de Mana, et c’était devenu très facile pour lui d’utiliser les pouvoirs à 100% de ses capacités.

Troisième salle : contre les Terminators

Pour ne pas changer les bonnes habitudes, une porte apparut dans le fond de la salle. Trivol se dirigea vers elle, prêt à l’ouvrir, mais Paul lui demanda de s’arrêter. « Je sens des choses bizarres derrière cette porte. Il y a derrière quelque chose qui pourrait être la réponse à une question de Jean. Tu te rappelles des Chevaliers en armure d’or dont il nous avait parlé. Ils sont très puissant. Je crois bien qu’ils sont derrière cette porte. Ce sont des gardes du Fort Mana ! Et ils sont bien une vingtaine.
—Tu veux dire que nous n’arriverons pas à les battre ?
—Non. Olivia, analyse-les. » Elle fit la magie en se concentrant sur ce qu’il y avait derrière le mur. « Les Chevaliers de la mort du Fort Mana... Les Terminators... Aucune magie particulière... Mais parce que c’est toi, je dirais qu’ils sont très lourds. Gros défaut. Il craignent aussi le pouvoir de Mana Pur. »
Paul avait entendu la réponse de l’esprit, alors que normalement, elle n’arrivait que dans la tête d’Olivia. Il concentra lentement les pouvoirs qu’il découvrait peu à peu. Il arrivait à faire des choses avec son esprit. Mais allait-il pouvoir faire des choses avec ses mains ? Il dirigea son doigt vers la porte, qui s’ouvrit toute seule.
« —Il faut foncer et ne pas leur laisser le temps de réagir. Chargez vos armes !
—Comment il a fait ça ? Demanda Olivia à Trivol.
—Je crois que l’Arbre Mana lui a donné des pouvoirs. Mais de toute façon, ils ne veut pas nous en parler. Faisons ce qu’il dit. »
Tenant son épée rougeoyante en main, Paul fit un signe et fonça à travers la porte. Sur son passage, il fit éclater son épée autour de lui. Il renversa quelques adversaires, qui furent projetés de l’autre côté de la salle. Olivia et Trivol suivirent de front, et envoyèrent se balader les autres Terminators. Ils se retrouvèrent au centre de la pièce. Les Terminators blessés se relevèrent, éparpillés autour de leurs trois adversaires.
Ils s’organisèrent et firent un cercle autour des héros de Mana. « Prenez ceux de gauche, je prends ceux de droite. » Paul était de plus en plus sûr de lui. Trivol attaqua avec son double et son fouet chargé d’électricité. Olivia fit tournoyer sa hache en la chargeant. Paul laissa son épée à la ceinture, et pointa son bras en direction de ses ennemis. Une gerbe de feu sortit et fut envoyée sur les Terminators. Paul tourna autour de lui et envoya à pleine puissance sa magie. Les Terminators, sans pouvoir rien faire explosèrent tout à tour.
Trivol venait d’exploser un Terminator en le liant avec le fouet, et se fit attaquer par derrière par un autre ennemi. Olivia était prise par trois Terminators qui l’avaient désarmée. Trivol fut envoyé contre le mur par un punch puissant et Olivia sauta en hauteur, et fit la magie du ballon sur sa propre personne. Elle flotta au dessus des chevaliers étonnés. Mais pas pour longtemps. L’un d’entre eux éclata le ballon d’un coup de lance. Olivia s’apprêta à atterrir, mais restait en l’air.
C’était Paul qui avait décimé l’armée de droite. Il ne restait que huit adversaires. Il tenait Olivia en hauteur par son pouvoir, et lança encore une attaque sur ses agresseurs. Trivol regarda, étonné, les armures exploser par l’intérieur. Il n’en restait plus qu’un. Utilisant la technique « kamikaze », il se jeta entre les trois héros, et lança son épée sur une lampe au plafond. Un gaz se répandit de l’ampoule (qui marche au gaz. On ne connaît pas l’électricité, mais on fait semblant que si, avec les ampoules au gaz naturel). « Adieu » dit-il. Il alluma son briquet, et le lança dans les airs.
Olivia fit la magie du mur clair sur ses deux amis et sur elle-même. Fait en vitesse, le mur protecteur n’était pas résistant, mais suffit à protéger les enfants des brûlures les plus graves. Le feu se répandit dans toute le pièce. La chaleur monta jusqu'à cent degrés, mais le mur les protégea. La flamme fut courte et bientôt il ne resta plus rien que des armes carbonisées. Le mur n’empêcha pas quelques brûlures, qui furent vites soignées par Ondine. Trivol se plaça devant le mur. « Je parie que c’est là qu’elle va apparaître. » Une porte se dessina juste devant Trivol.
« Facile, elle est à l’opposée de la porte d’entrée. N’importe qui aurait trouvé ! »

Quatrième salle : contre Imondis

Trivol n’ouvrit pas la porte et se retourna.
« —J’aimerais bien savoir ce que l’Arbre Mana t’a exactement dit, et je veux savoir qui t’a donné ces pouvoirs.
—Bon, d’accord, répondit Paul. Je suis un enfant de la tribu Mana. C’est de là que viennent mes pouvoirs.
—Et je sais qu’il y a quelque chose en rapport avec Flammy. C’est quoi ?
—C’est... Flammy n’existe plus. Il est en train de se transformer...
—En quoi ?
—En... En... Ouvre cette porte, on a pas beaucoup de temps !
—Non. J’attends que tu me répondes. » Paul utilisa ses pouvoirs et envoya Trivol hors de la porte d’entrée. Il l’ouvrit et entra. Olivia le suivit, avec Trivol. « Mais tu peux nous le dire ! C’est si horrible que ça ? Je n’ai pas peur de la réponse ! »
L’intérieur le la salle était constitué d’un sol rempli d’un liquide visqueux. « Nous reparlerons de ça plus tard. Mais soit sûr qu’un jour je saurais de quoi tu parles.
—Dites, ça ne vous rappelle rien ? » La flaque de bave se mit en mouvement. « —Si ! C’est le monstre des Ténèbres ! Mais maintenant, on sait comment faire ! Lumina ! » Olivia envoya le Rayon Pur. La lumière passa dans la salle, et s’introduit dans le monstre. Mais il ne bougea pas. Le monstre venait d’absorber la lumière. « Il a l’air drôlement plus puissant que l’autre !
—Ce n’est pas ça, dit Paul. Olivia, tu peux faire l’analyse ? » Une réponse se fit entendre : « Imondis... Utiliser la force Sombre... »
« —Tu vois ? La plupart des monstres marchent par paire. Souvent opposé par la magie. Immondus et Imondis sont les deux monstres baveux. Et celui-ci est l’être de Lumière. C’est l’Ombre qu’il faut utiliser contre celui-ci ! » Trivol ne se fit pas prier, et envoya sans s’arrêter des Vagues Noires et des Forces Sombres. Le monstre essaya de l’immobiliser en l’entourant avec sa bave, mais entre chaque attaque, il était tellement bouleversé qu’il ne pouvait rien faire. Le monstre finit par exploser sans opposer une moindre résistance.
« Facile ! porte suivante !
—Attends, dit Paul. » Le mur était presque transparent dans sa tête. Paul pouvait voir tout ce qui se trouvait derrière le mur. Une salle énorme. Le sol devait avoir une aire de 3000 mètres carrés. Le plafond était d’une hauteur de vingt mètres. Et le sol était rempli, peuplé, concentré de monstres.

Dernière salle

Des monstres de toutes sortes jonchaient le sol. Des gros, des petits, des puissants et des costauds. Dans le ciel volaient quelques monstres ailés. Sur le mur se trouvaient des épines à poison, des fléchettes prêtes à être tirées, et des pièges en tous genres. Tous les monstres étaient tournés vers la porte et attendaient que leurs adversaires entrent.
En plus de tout ça, Paul sentait l’énergie de Thanatos dans la pièce. Thanatos protégeait avec ses pouvoirs les monstres. Cela faisait à peu près une résistance de deux à trois fois plus puissante, et une attaque bien plus rapide. « C’est la dernière salle. Ils sont des centaines. Il va falloir assurer.
—Qu’est-ce qu’on fait ?
—La vitesse. Olivia, donne-nous la vitesse ! Il faut qu’on entre le plus vite possible, et laisser entrer les dragons. » Olivia fit la Vitesse du Gnome sur ses amis, plusieurs fois. Paul se prépara : « Attention. Le plafond va être détruit. » « Message reçut, dit Nevedrago. On arrive. »
Paul passa à travers la porte qui éclata en morceaux. Il envoya des explosions autour de lui avec son épée chargée. Les plus faibles monstres moururent tout de suite, mais ce n’était malheureusement qu’une infime petite partie des adversaires. Les autres furent envoyés en arrière, ce qui permit à Trivol et Olivia de faire leur entrée. Paul envoya des boules de feu autour de lui, et fit changer de direction à l’une d’entre elles, en l’envoyant se fracasser contre le plafond. Avec son épée chargée, il fit une explosion dans la fissure formée. Un trou énorme apparut, laissant le passage aux trois dragons.
Utilisant la vitesse à plein fouet, Trivol et Olivia tapaient sur tous les monstres sur leur passage. Paul utilisait son pouvoir de destruction par le feu, puisqu’il était bien plus efficace que son épée. Les trois dragons envoyaient leurs magies d’une puissance phénoménale et détruisaient plusieurs dizaines de monstres à chaque fois. Leurs griffes et leurs dents déchiquetaient tout sur leur passage.
La bataille battait son plein entre des centaines de petits monstres de peu de puissance et quelques personnes très puissantes. Etait-ce le nombre ou le potentiel qui allait gagner ?
D’un coup de queue, Dragobleu balayait plusieurs monstres qui tombaient sous le feu de Paul. Trivol enchaînait ses ennemis avec son fouet, et les écrasait par terre. Olivia hachait tout sur son passage, et la hache en pouvoir de « Sabre Lunaire » explosait tous les monstres qui avaient le malheur d’avoir traversé sans regarder à gauche et à droite. Le nombre de monstres diminuait. Finalement, c’est le potentiel qui gagna. Tous les monstres adversaires furent détruits.
« C’est tout ce que nous pouvons faire pour vous. Lors du combat contre Thanatos, nous t’aiderons en te donnant le plus de potentiel Mana possible. » Les dragons repartirent d’où ils étaient venus.

Contre Thanatos

La salle se vida des cadavres qui disparaissaient tout seuls peu à peu. Aucune porte n’apparut. Le sol disparut. Il faut bien varier. Les trois héros tombèrent dans une salle sombre, qui contenait tous les instruments de pilotage du Fort. Etaient ici aussi toutes les commandes pour faire marcher la puissance de cette arme. Thanatos était là. Tom, droit comme un I, comme d’habitude, comme on l’avait toujours vu, hypnotisé. « Remets-toi, dit Paul à Tom. Il faut qu’on le détruise ! » « Je ne peux pas. Thanatos a bloqué mes pouvoirs, et je suis dans l’impossibilité de les découvrir. Tu es notre seul espoir ! »
Ben tiens ! Au moins Paul pouvait communiquer avec Tom par télépathie. Thanatos se retourna pour faire face aux enfants. Olivia voulut approcher Tom, mais Thanatos envoya son pouvoir pour l’empêcher de bouger.
« —Heureux de vous revoir ! Mais cette fois, c’est l’heure de mon triomphe ! Regardez ce que j’ai dans le viseur ! » Un écran affichait ce qu’il y avait au dessous du Fort Mana : l’Arbre Mana ! Thanatos voulait détruire l’Arbre et tout Puritas avec !
« —Fini le règne de Mana ! A partir de maintenant commence le règne Thanatos ! » Il baissa sa main pour appuyer sur le bouton de contact, mais sa main n’atteignit pas le bouton. Paul envoyait sa magie pour retenir son poing. Thanatos fit un bond en arrière, et s’éloigna de la machine.
« —Alors, tu as des pouvoirs ? Le combat sera plus équitable. Tu as peut-être la force de m’empêcher d’appuyer sur le bouton, mais ca ne durera pas, même si le grand père de l’Elfe m’a envoyé un truc qui m’affaiblit de jours en jours. « (Mais oui, pensa Trivol ! C’est l’arme secrète des Elfes Magiques ! Un virus ! Et j’ai le pouvoir de le rendre super-actif !) » Trivol envoya sa magie au virus, qui redoubla d’un coup d’action. Thanatos se retrouva par terre, sans pouvoir bouger. Déjà, son corps se désintégrait, et lui avec. Il se traîna vers Tom, mais s’arrêta en chemin. « —Je vais me transfuser dans Tom ! Mon pouvoir sera illimité !!! Arghhhh... Il faut... faire vite... » Le corps de Thanatos disparut.
Tom reprit ses esprits. Olivia fonça vers lui. « Tom ? Ça va ? » Il se relevait lentement, l’air absent.
« —Je... Oui... ... ... Ah, ah, ah... Que je me sens bien dans ce corps ! Cria Thanatos. Mes pouvoirs sont illimités ! Plus rien ne peut me résister ! » Il pointa son doigt vers le bouton, qui se pressa tout seul. « Adieu, Magie de Mana ! » Paul réagit tout de suite, et envoya une gerbe de feu sur la machine. Mais rien ne l’atteint. Le Fort Mana était blindé. En dessous du Fort, une ouverture ronde se fit. Une boule de feu se matérialisa, et un immense rayon tapa contre l’Arbre Mana. Une répercussion se fit sur tout Puritas. Le feu se déclara sur la forêt, mais, très vite, il disparut. La fumée se dissipa, et on vit le résultat.
Rien. Absolument rien n’avait été détruit. Il ne s’était rien passé. Quelqu’un avait paré l’attaque. Qui pouvait avoir une telle force ? Une seule chose. Flammy avait des yeux devenus rouges. Ses griffes étaient deux fois plus grande qu’à l’accoutumée. Son corps avait grandit. Sa couleur de pelage était violette. Il n’y avait dans sa tête rien d’autre que l’envie de destruction. Flammy était mort pour laisser place au Démo Mana.
« —Tu vois, dit Paul. Tu croyais vraiment que tu pourrais détruire Mana ? Tu es fou. Maintenant, tu vas mourir ! » Paul mit ses bras en position d’attaque. Il allait le brûler. « Arrête, cria Olivia, c’est Tom ! » Paul changea de technique, et envoya du pouvoir de récupération à Tom. Dans son corps, tout avait été pris par Thanatos. Peut-être une place infime dans le cerveau restait encore à Tom. Mais Thanatos étendait sa domination sur tout le corps à une vitesse énorme, et il était difficile de trouver une place de Tom. Paul y réussit malgré tout.

Tom

Thanatos s’endormit dans le corps pour quelques instants. Tom remonta à la surface.
« —Olivia...
—Tom !
—Olivia, je ne peux rien faire. Thanatos est trop fort pour moi.
—Non, Tom, ne t’en vas pas !
—Thanatos est immortel, mais pas son enveloppe corporelle. C’est pour ça qu’il avait besoin de moi. Quelqu’un de puissant dans lequel il prendrait possession Mais il ne s’en sortira pas comme ça. Je n’aurais jamais pu découvrir mes pouvoirs, mais je sais quel est le seul moyen de détruire Thanatos.
—Tom, ne pars pas ! » Tom se désintégra lentement. Il avait mis fin à ses jours, Thanatos avec. Qui ne pouvait rien faire à part crier :
« —Non, idiot ! Ne fais pas ça ! Il faut que je me transfuse sur quelqu’un ! Donnez moi... Vos corps...!! »
Tom disparut. Paul sentit son âme rejoindre Mana.
Une atmosphère bizarre envahi la salle. Une forme blanche se fit apparaître.
L’immense Dragon s’éleva de l’Arbre Mana, et vola lentement, la haine dans son cœur, mais tranquille. Le Démo Mana savait que le Fort Mana n’allait pas pouvoir lui résister. Le monde non plus.

Ténébro


La forme prit la consistance d’un fantôme. Le nouveau monstre regarda autour de lui. La forme blanche prit des couleurs, et Ténébro apparut. Ténébro avait toujours le mauvais rôle dans les histoires anciennes. Ténébro était celui qui manipulait tous les coups contre Mana. Ténébro était le pire monstre existant. Et il venait de faire surface.
« —J’ai réussi ! Vous ne croyez tout de même pas que j’allais me laisser détruire ?
—Quoi ? Ténébro et Thanatos...
—...Ne font qu’un ! Et oui ! Je suis celui qui, en prenant le corps d’un innocent jardiner nommé Thanatos a voulu conquérir le monde ! Mais vous avez tout gâché ! Et sachez que votre vie ne tient plus qu’à un fil ! Vous ne pouvez rien contre moi ! » Olivia était prête à l’attaquer, mais les coups de hache le traversaient. Les magies lancées ne trouvaient pas leur cible. Ténébro/Thanatos n’était pas matériel. Il était impossible de lui faire le moindre mal !
« Tu te trompes encore, dit Paul. Je sais que tu as beaucoup de magie à ta disposition, mais tu semble oublier que j’en ai une moi aussi, et que je n’ai pas besoin de cible matérielle. » Paul écarta les bras, et se matérialisa une boule d’énergie qui explosa sous le fantôme. Thanatos fut projeté en arrière, et se retrouva écrasé par un pouvoir qu’il ne connaissait pas.
« —Tu croyais pouvoir faire face à deux personnes de la tribu Mana ? Tu croyais pouvoir battre le Démo Mana ? » Paul envoya encore une décharge, et Ténébro explosa, pour se reformer.
« —Ce n’est pas possible... Tu ne peux pas me battre...
—Quel idiot ! Ce n’est pas le Fort Mana l’arme la plus puissante ! C’est Mana ! Quand je pense que tu as abandonné tes subordonnés Rambo et Schwarzy parce que tu croyais être le maître incontesté avec le Fort ! » Paul envoya encore une détonation.
« —Et tu pensais que tu y arriverais ? Mana est le plus fort ! Tu ne peux plus rien ! »
Paul détruisit Ténébro. Le monstre ne put rien contre cette violence d’attaque. L’homme qui avait détruit plusieurs civilisations, qui avait trahi tous ceux qui s’étaient mis avec lui, venait d’être détruit par Paul Mana.

L’attaque du Démo Mana


« Thanatos ne nuira plus, dit Paul. Il ne reste qu’une seule chose à faire. »
« —Quoi donc ?
—Vous n’entendez pas ces bruits, dehors ? Demanda Paul. C’est le Démo Mana. Le Démo Mana est en train de détruire le fort, en apéritif. Le monde viendra ensuite.
—Il faut y aller ! Cria Trivol. » Ils sortirent sur le pont, pour voir le dragon géant détruire à coups de griffes les flancs du Fort.
« —C’est le Démo Mana !
—Il ne ressemble pas à Flammy ? Peut-être que c’est une variante du Dragon Blanc.
—Une variante du... » Trivol comprit. « Paul ! C’est ça, n’est ce pas ? Le Démo Mana, c’est...
—Oui, c’est Flammy. Et si on veut sauver le monde, il faut le tuer.
—Oh, non ! »
Le Démo Mana ne craignait ni magies, ni armes, ni quoi que ce soit. Les boulets de canons lancés par le système de défense automatique du Fort Mana ne lui faisaient rien. Il n’y avait qu’une seule arme au monde pour en venir à bout. L’Epée Mana réactivée.
« —Tu dois le faire dit Trivol. » Paul laissait libre courant dans sa tête et Trivol lisait facilement dans ces pensées. Il savait maintenant tout sur Mana.
« —Le Démo Mana était une erreur. C’est la tribu Mana qui doit la payer. Et Flammy est de la tribu Mana. De toute façon, tu n’as pas le choix. Il faut le détruire avant qu’il ne s’attaque au monde, c’est-à-dire avant qu’il ait finit de détruire le Fort. Nous pourrons finir son travail après.
—Tu as raison. Olivia, tu sais que tu n’as que deux magies dans « Dryade » ?
—Oui, c’est bizarre, d’habitude, j’en ai trois.
—Et bien maintenant, c’est le cas. Tu as le « Sabre Mana ». Et toi aussi, Trivol. Faites-le tous les deux sur mon épée. Ce n’en sera que mieux. » Olivia et Trivol firent le Sabre Mana. L’épée Mana dégagea une puissance phénoménale. Un halo lumineux apparut autour de l’épée. La magie de Mana passait des mains de Trivol et Olivia jusqu'à la pointe de l’épée. La puissance Mana se répartissait dans toute l’épée. L’énergie poussée au maximum, la lame prit la couleur verte végétal.
Paul brandit son épée en courant vers le dragon. « N’oublie pas que tu tueras le Démo Mana et non Flammy ! » Lui cria Trivol.
« j’ai découvert la puissance de la tribu Mana, maintenant, je découvre la puissance de l’épée Mana ! Ta fin est proche ! » Paul fonça vers le monstre en envoyant des magies de Mana avec son épée. Les esprits avaient raison ; son épée contenait toutes les magies : Ondine, Gnome, Sylphide, Athanor, Lumina, Ombre, Luna, et Dryade. Ces magies étaient tellement puissantes qu’elles empêchèrent le monstre de continuer son jeu de destruction.
Le Démo Mana encaissait les magies et ne pouvait plus détruire le Fort. Il voyait s’approcher le petit homme qui lui envoyait ces magies avec une si forte puissance. Les magies destructrices envoyées en non-stop le dérangeaient, et il attaqua Paul en fonçant dessus. Paul sauta par dessus sa tête, et rentra la lame de l’épée dans la tête jusqu'à la garde, dans ce monstre que même la meilleure lame de rasoir ne pouvait couper. Le Démo Mana resta sur place sans pouvoir bouger, dans les airs. Il restait toujours dans la même position. L’épée envoya toute seule tout son pouvoir dans le monstre. Une décharge passa dans tous les membres du Démo Mana. Une explosion se fit entendre sourdement à travers son corps.
Le Démo Mana se rétracta sur lui-même, et finit par disparaître lentement, en devenant une droite grise dans le ciel. Pas d’explosion, pas de bruit. Juste le bruit du métal de l’épée qui retombait sur le sol.

Happy End

Paul récupéra son épée. Il ne sentait plus la puissance qu’il avait senti il y avait à peine quelques minutes.
« —L’énergie de l’épée a disparu. Il est impossible de finir de détruire le Fort. Ses pouvoirs s’en vont dès que la mission est terminée.
—Mais elle n’est pas terminée ! Il reste encore le fort à détruire !
—Ouais. C’est mal programmé. En fait, toute cette histoire n’est qu’une suite d’erreur de la part des gérants du monde, les politicards de la tribu Mana.
—Ne t’inquiète pas pour ça, dit Trivol. Je le détruirai. Il est d’ailleurs temps que je rejoigne les miens. Je pense que tu peux descendre tout seul.
—Je pourrais même accompagner Olivia. C’est bien ce que tu fais, Trivol.
—Mais de quoi parlez vous, demanda Olivia. Il n’y a plus de problèmes, non ?
—Je me sens mal, sans les autres Elfes. Ils ont étés créés pour vivre très liés. Je vais les rejoindre là où ils sont. Adieu !
—Tu ne vas pas mourir pour ça ? Le Fort fait un bel ornement, dans le fond... Pas besoin de te sacrifier !
—Ce n’est pas une mort, c’est juste un passage dans un autre monde. De plus, le Fort est une arme beaucoup trop dangereuse. Il ne faut pas le laisser entier.
—Pas question ! Je suis sûre que ça s’arrangera par la suite ! Viens, Trivol !
—Désolé, mais il faut que je le fasse. » Trivol envoya une magie spéciale des Elfes Magiques, et Olivia se retrouva projeté hors de la plate-forme du Fort. Elle se retrouva en train de tomber à mille mètres de hauteur.
« —Tu peux la prendre au vol, j’imagine. Je pense que tu peux comprendre que je préfère aller auprès des miens. Salut ! » Trivol descendit dans la salle des commandes.
Paul sauta dans le vide, et utilisa ses pouvoirs pour empêcher Olivia de tomber. Ils se retrouvèrent en volant dans les airs.
« —Il faut que tu empêches ce que Trivol veut faire !
—Chacun son destin, dit Paul. » Dracoroux et Dragobleu prirent les deux enfants sur leurs épaules et les éloignèrent du Fort Mana, sous les cris d’Olivia.

Happy End ?


Dans le ciel, une énorme explosion se fit entendre. Les cendres du Fort tombèrent dans la forêt de Puritas. Olivia fut déposée à Pandore, où elle put pleurer tout son soûl la mort de Tom et Trivol. Le dragon porteur de Paul s’arrêta au-dessus du hameau Potos.
Des villageois étaient sortis pour voir l’explosion. Ils étaient maintenant tous tournés vers le dragon qui volait à cinquante mètres de hauteur.
« —Laisse moi ici, dit Paul, je vais les rejoindre. Passe le bonjour à ma mère. » Paul sauta dans le vide. Il atterrit en douceur juste devant le garde de l’entrée du village. Il le laissa entrer sans rien dire. Tout le monde s’attroupa autour de Paul.
« —Tu aurais dû revenir, dit quelqu’un du village.
—Si on savait que tu étais le Chevalier Légendaire...
—Peut-être que vous ne m’auriez pas banni sans savoir, en prêtant l’oreille à des légendes stupides ?
—On ne pouvait pas savoir...
—De toute façon, ça ne fait rien. J’ai juste un dernier travail à faire.
—Lequel ?
—Je vais voir mon père. »
Paul avait compris que l’âme de son père s’était ancré dans le rocher de l’épée Mana. Il prit le petit chemin qui menait vers la cascade et le bassin qui contenait le rocher. Tout le village le suivit. Le rocher avait encore la faille. Paul marcha dans l’eau peu profonde, en utilisant ses pouvoirs pour faire bouillonner l’eau à ses pieds (il voulait les impressionner un peu, ce qui marcha très bien). Il brandit son épée, pour la replanter.
« —Cette épée plantée ne symbolisera ni la condamnation des monstres, ni la profanation du mal. Elle symbolisera juste la fin de l’Empire, des Forces étrangères à Mana, la disparition des Elfes Magiques, et la destruction totale du Fort Mana ! » Il planta son épée dans la pierre, et le fantôme de son père apparut. Les habitants prirent peur, et certains partirent.
« —Alors, dit Paul (père). Tu as bien accompli ta mission.
—Merci, dit Paul (fils). Mais je ne sais pas quoi faire, maintenant.
—Tu pourras commencer par dire que je vais bien à Jean. Répondit Paul (le père du fils).
—Je le ferai, dit Paul (fils du père du fils en question).
—Je ne fais pas partie de la tribu Mana, et ne pourrai plus jamais te revoir, dit Paul (le père du copain du grand oncle de la grand-mère du petit neveux du facteur). Mais j’espère que tu t’en tireras bien. » Le fantôme disparut, ce qui était chose courante chez les fantômes.
Paul quitta le village. Le sage lui demanda : « Et tu vas aller où, maintenant ?
—A Puritas, je pense, répondit Paul (le fils du... Ça vous amuse plus ? Alors j’arrête.). Sauf si Jean de Tasnica a autre chose à me proposer. » Paul s’éleva à trente centimètres du sol, et partit à toute vitesse vers le QG de la rébellion.
Tous les habitants regrettaient d’avoir viré Paul, qui avait maintenant tant de pouvoirs, mais il était trop tard.
Fin

Un message de dernière minute nous a été transmis quelques heures avant la publication :
« Ici Trivol -stop- tout va bien -stop- mais il n’y a pas de monstres -stop- on s’ennuie. »

Chapitre précédent
Chapitre suivant